Pamiers d’hier et d’aujourd’hui : au temps du cinéma

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

En 1947, la Société Cinématographique du Sud-Ouest basée à Foix souhaitait établir un cinéma rue Taillancier dans un immeuble existant, en bon état.

La salle devait comprendre un parterre surélevé d’un mètre au-dessus de la rue, un balcon, un sous-sol avec bar, un vestiaire avec sanitaires et chaufferie et un bureau de direction.

Au même moment, M. Dirribery proposait lui aussi un projet identique qu’il souhaitait implanter rue des 4 sergents de la Rochelle. Il avait choisi le nom «Le cinéma Florida»; ce fut finalement le cinéma «Rex» qui ouvrit ses portes rue Taillancier un an plus tard.

Pour la petite histoire, la rue Taillancier à l’époque comptait encore des écuries en rez-de-chaussée des habitations. Se trouvaient aussi les préfabriqués du restaurant communautaire qui servit notamment aux ouvriers de l’usine lors des grèves de 1948 et non loin dans le même secteur «la cour des miracles», immeubles vestiges de l’ancien couvent des Ursulines.

Dans les années 53-54, le cinéma Rex fut pris en charge par les membres du Clergé, dans les années 1970, M. Lagreu prit le relai.

Un ciné-club avait été créé sous l’impulsion du pasteur Bourgeois. M. Corpron fut son successeur. Ouvert à toutes personnes âgées de plus de 18 ans, la carte d’entrée donnait droit à huit spectacles inscrits à l’affiche tout au long de la saison, carte remise contre le paiement de la somme de 8 Frs.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »